Objectif : Management de transition

Parmi les techniques de management, certaines ont pendant longtemps été sinon méconnues du moins peu utilisées. C’est le cas du management de transition dont le développement sur le marché français est plutôt récent, mais connait un grand succès dans un certain nombre de situations que doit confronter une entreprise moderne : changement d’actionnariat ou de gouvernance, opération d’acquisitions ou au contraire de spin-off, restructuration et bien sûr management de crise.

On le voit le management de transition peut recouvrir un éventail très varié de situations. Pour se pencher sur le sujet, je vous recommande la consultation d’un site assez bien fait sur le management de transition. Sur objectif-managementdetransition.com (c’est un peu long à taper mais ça en vaut la peine), les problématiques de ce qu’on appelle également le management par intérim ou management prêt à l’emploi sont décortiquées et analysées et ce qui était abstrait quelques minutes plus tôt devient rapidement clair et simple. J’ai particulièrement apprécié la rubrique métiers qui permet à chacun, de visualiser en fonction de ses qualifications ( direction générale, direction financière, direction des achats, direction informatique) quels peuvent être les avantages concrets d’avoir recours au management de transition. Vous verrez qu’on est assez loin de l’image d’Épinal du patron parachuté dans un espace inconnu et hostile et qu’on assimile plus à un liquidateur qu’à une compétence de renfort chargé de donner un nouvel élan à l’entreprise. Halte donc aux idées reçues et longue vie au management de transition et à ce site lancé par des experts du secteur, mais qui n’ont, heureusement pour nous, pas oublié d’être pédagogues et didactiques.

Qwant : de la différence entre technologie et marketing.

S’attaquer à la réalisation d’un moteur de recherche, ça paraît aujourd’hui aberrant, tant Google domine ce marché et particulièrement en Europe de l’Ouest. Ainsi, même le petit Bing, réalisé par une obscure compagnie basée à Redmond Washington USA et spécialisée dans les logiciels de fenêtres, fait figure de nain en terme de part de marché. Lire la suite

Sauvez votre retraite !

Marc Fiorentino fait aujourd’hui sont grand retour en librairie avec son nouveau livre avec un titre en forme d’appel au secours: « sauvez votre retraite ». Plutôt qu’un appel au secours il vaut mieux le prendre comme un conseil très avisé ! Le problème de la retraite nous concerne tous, et nous sommes de plus en plus nombreux avec le vieillissement de la population à être concernés !

Plutôt qu’un long discours (ce n’est pas le genre de Marc), voici les 10 raisons qui devraient vous pousser à vous ruer dans les librairies pour tenter d’acheter un exemplaire de son livre.

Si vous êtes âgés de 27  à 107 ans, voici les dix raisons pour lesquelles vous devez lire ce livre

1. Le système des retraites en France est en faillite

2. Vous allez vivre plus vieux que vous ne l’imaginez

3. Les politiques n’ont pas le courage de s’attaquer au problème

4. Un régime va remplacer les 35 régimes de retraite actuels : la diète

5. Vous ne toucherez pas la retraite à laquelle vous avez droit

6. Vous devrez travailler plus longtemps que prévu

7. Les jeunes cotisent pour rien, les seniors vont se faire voler une partie de leurs économies

8. Vous devez vous protéger contre la dépendance du grand âge

9. Vous devez repenser totalement vos économies et l’immobilier pour une retraite réussie

10.   Bref, vous cherchez LA solution pour VOTRE retraite et elle existe.

La suite est dans le bouquin ! et pour ceux qui auraient encore des questions après la lecture du livre, vous pouvez poser directement votre question à Marc Fiorentino pour sauvez votre retraite sur le site éponyme.

Nouvelle année, Apple a la gueule de bois…

Dans le monde impitoyable de l’informatique et de la téléphonie, les choses vont vite…Vers le haut parfois mais aussi vers le bas avec des petites glissades se transforment parfois en dégringolade.

On en est pas encore là du côté de chez Apple, même si la firme de Cupertino accumule depuis quelques temps des petits mais aussi des gros soucis. Commençons par parler argent…ça attise l’attention. Début septembre l’action Apple culmine à 700$ après avoir commencé l’année 2012 aux alentours de 400$. 3 mois plus tard l’action plonge fin décembre aux alentours de 500$ même si elle s’est redressée depuis à la faveur de l’happy end dans le fiscal cliff ( do you speak english?).

Si on interrogeais un expert, je pense que sa conclusion se traduirait par une phrase du genre « quelque chose a foiré »…Pourtant les ventes sont bonnes et les bénéfices atteignent des sommets. Mais la bourse ne suit pas…

Il est vrai que les résultats sont bons mais en dessous des attentes du marché. Mais le coup de mou est plus vraisemblablement lié à la tête de gondole à savoir l’Iphone. La ou l’Iphone 4S avait été une demi déception pour certains, l’Iphone 5 est clairement  une déception. Technologiquement derrière le Galaxy 3 de Samsung, l’Iphone 5 a subi le bad buzz du logiciel de cartographie maison censé remplacé Google Maps…Il s’avère que le produit n’est pas au point, qu’Apple ne pouvait pas l’ignorer, qu’ils se sont néanmoins obstinés et donc plantés…quelques piteuses excuses plus tard et nous voilà à nous interroger : Y a t’il une vie chez Apple après Steve Jobs ?

Comme un symbole, Apple a fini l’année par un casse spectaculaire dans un de ces Apple Store parisiens…Anecdotique, peut-être pas…certains s’interrogent désormais sur la traçabilité du matériel volé en ce soir de réveillon. Si Apple retrouvait trop rapidement ces petits, les utilisateurs d’ipad, iphone, ipod, ibook achetés cher et en toute légalité, pourraient s’inquiéter de cette traçabilité qui ne sentirait  pas très bon sur le plan de la vie privée.

Nous n’en sommes pas là…L’Iphone 6 serait déjà sur la rampe de lancement, on en saura plus sur la santé de la marque à la pomme à ce moment là.

à suivre donc !